Paris
Les policiers : entre colère et tristesse

Les policiers grenoblois à la manifestation nationale


Il y a 1 mois, UNITÉ SGP POLICE FO annonçait une manifestation «de l’entre deux tours». À l’ordre de cette mobilisation, protection et reconnaissance pour le CEA (Corps d'encadrement et d'application de la police nationale), pour que les candidats prennent conscience du malaise policier. Les policiers grenoblois étaient une soixantaine à ce rendre à la manifestation parisienne.

La semaine dernière, le lâche assassinat du policier Xavier Jugelé provoquait un profond émoi dans la profession. Cela sonnait donc comme une évidence, la manifestation nationale du 26 avril devait revêtir un esprit de sobriété et de recueillement. Partagés entre colère et tristesse.

Après avoir débuté par un long moment de silence en mémoire de Xavier Jugelé, les policiers ont manifesté en posant leurs revendications aux deux candidats à l’élection présidentielle. La manifestation s’est prolongée en silence jusqu’au 102 Avenue des Champs-Élysées, où des gerbes ont été déposées.

Une Marseillaise spontanée, précédée d’applaudissements, a clos cette émouvante manifestation, durant laquelle, les pensées des policiers sont également allées vers leurs deux collègues blessés.