Grenoble
Les policiers grenoblois sont choqués

Fresque Liberté Grenoble

"C'est honteux, la République nous la défendons, nous ne lui tapons pas dessus. Cette fresque fait mal, surtout en cette période difficile depuis les attentats.

C'est scandaleux, notre métier c'est gardien de la PAIX et quand on voit comme on nous représente... Lors des manifestations on est là pour protéger les manifestants des casseurs, ne l'oublions pas.

Ça blesse, vraiment, surtout quand on voit qu'aujourd'hui les policiers courent des risques même chez eux (policiers tué à Magnanville), les familles ne sont plus épargnées", explique Yannick Biancheri, de SGP-Police FO à Grenoble. (document France 3 Alpes)