Grenoble
6e journée de mobilisation
Face à l'entêtement gouvernemental, 6 000 manifestants à Grenoble ont opposé leur détermination contre la "loi travail". Au niveau national, Jean-Claude Mailly a souligné qu'il était encore possible de «modifier le texte», attendu au Sénat en juin, avant le retour fin juillet à l'Assemblée pour adoption définitive. Ci-dessous la prise de parole de Philippe Beaufort, secrétaire adjoint de l'UD 38 en fin de manifestation à Grenoble.