Voiron
Hôpital de Voiron, la négociation plutôt que l'agitation

Le risque, c'est que l’hôpital de Voiron perdre un certain nombre d’activités, et donc du personnel. Le départ de la cuisine pour Saint Laurent du Pont et la transformation du service de radiologie en une entité purement privé (un groupement d’intérêt économique (GIE) qui dépend du tribunal de commerce). 

C'est l'annonce en filigrane, de la politique menée pour le futur établissement. Rien ne garantit l’existence d’un hôpital de médecine chirurgie obstétrique (MCO) public sur Voiron. La direction annonce le départ du service de stérilisation, d’une partie des activités du laboratoire pour Grenoble. C’est la formule du groupement de coopération sanitaire (GCS) (partenariat public privé) qui a été retenue pour le futur bloc opératoire à visée ambulatoire.

Il ne faut pas oublier les secteurs administratifs et techniques qui vont être mutualisés et fusionnés entre plusieurs établissements. Le désengagement de l’état au profit des acteurs privés, notamment les mutuelles, va aggraver la précarisation des patients et des agents.

Compte tenu de ces baisses de budget, la direction annonce pour l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Coublevie un déficit prévisionnel pour 2016 de 500 000 €. Pour compenser ce manque à gagner, le loyer mensuel a augmenté de près de 400 €. Les personnels vont encore être mis à contribution, alors que leurs conditions de travail sont déjà très difficiles. Un exemple : 6 minutes et 13 secondes pour une toilette ! Ou comment les tutelles organisent la maltraitance !

L'équipe FO de l'hôpital de Voiron a toujours eu la culture de la négociation. Olivier Pautonnier, secrétaire du syndicat dénonce , « nous sommes désormais dans l’obligation de constater que le cadre législatif actuel empêche non seulement tout progrès pour les salariés, mais instaure une véritable régression des droits. C’est donc pour cela que FO dénonce sans relâche, quelque soit le gouvernement au pouvoir, toutes les lois qui détruisent la fonction publique hospitalière (FPH). »

Le score plus qu’honorable aux élections professionnelles de décembre 2014 a donné la possibilité à nos camarades d'assurer des permanences hebdomadaires et de siéger aux instances ( CTE, CHSCT, CAPL(*).

Olivier poursuit, « Notre bilan peut paraître modeste, mais avec l'expérience acquise et la constance de nos positions, nous avons pris une place dans le paysage syndical de l'hôpital de Voiron (CHV). Notre seule volonté en toute indépendance et sans démagogie est de servir les intérêts de tous les agents : défense, droit du travail, négociations, conseils, informations. Nos réunions de préparation du CHSCT(*) communes avec la CGT, malgré parfois quelques différences de vue, ont su redynamiser cette instance qui reste, tant qu’elle existe encore, le seul contre-pouvoir face à l’administration. Concernant le comité technique d'établissement (CTE), les commissions administratives paritaires locales (CAPL), FO a privilégie, à chaque fois, l’intérêt des agents plutôt que la posture électoraliste. La négociation plutôt que l’agitation. Pour parler chiffre, nous avons été mandatés plusieurs fois par des agents pour rencontrer la DRH : deux agents du bloc opératoire ont bénéficié de notre soutien pour accélérer leur mise en stage. Nous avons obtenu l’engagement que le nombre de mises en stage pour 2016 soit augmenté pour toutes les catégories. Certains ont bénéficié de conseils téléphoniques…on peut regretter que malgré la somme modique requise, peu d’agents, sautent le pas de se syndiquer. »

(*) Les abréviations utilisées

CAPL : commission administrative paritaire locale

CHAI : centre hospitalier Alpes Isère (Saint Egrève)

CHSCT : comité hygiène et sécurité au travail

EHPAD : établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes

FPH : Fonction publique hospitalière

GCS : groupement coopération sanitaire

GHT : groupement hospitalier de territoire

CHUG : CHU Grenoble

GIE : groupement intérêt économique

CTE : comité technique d'établissement

HPST : hôpital patient santé territoire (loi Bachelot)

IADE : infirmier anesthésiste diplômé d' état

MAR : médecin anesthésiste réanimateur

MCO : médecine chirurgie obstétrique

Photo : Olivier pautonnier le 26 janvier 2016 à la manifestation grenobloise

Contact - Olivier Pautonnier - pautonnier.olivier@free.fr