L'Isle d'Abeau
FO Valéo, élections à l'horizon

Assemblée générale FO Valéo 2015

Géraldine Nivon, secrétaire du syndicat a présenté le rapport d'activité. Et de l'activité, le syndicat FO Valéo en a eu pendant les trois dernières années. 

Echirolles
Bull, des salariés en souffrance

Le site de Bull à Echirolles

Les salariés de Bull Echirolles débrayent à l'appel de l'ensemble des organisations syndicale, dont FO, une heure le 21 avril.

Bull a été racheté par la société Atos (en septembre 2014, l'opération a été finalisée fin janvier 2015. La nouvelle société a dénoncé tous les accords, sur le temps de travail, les astreintes, la mutuelle… Les référentiels métiers changent, tout comme l'environnement de travail, procédures et logiciels de gestion.

La situation pour le personnel devient préoccupante avec des réorganisations accélérées par le rachat, une activité qui s’essouffle avec des craintes pour la partie service qui emploie une centaine de salariés sur Echirolles.

Sans compter la suppression de 3 jours de RTT et les 2 jours de fractionnement des congés, soit 5 jours, une proposition d’augmentation salariale de : 0 % !

Pour toutes ces raisons, les salariés sont appelés à débrayer.

 

Paris
50 Isérois contre l'austérité à Paris

Une cinquantaine de manifestants isérois se sont joints au cortège parisien pour dire non à la politique d'autérité. (cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Grenoble
Tous ensemble contre l’austérité

Le 9 avril, plus de 2000 manifestants à Grenoble, dont 450 FO (150 000 à Paris), salariés, retraités, demandeurs d’emploi, pour montrer au gouvernement que cela suffit ! Les salariés doivent être non seulement écoutés, mais entendus.
Avec le projet de loi Macron le gouvernement donne encore raison aux demandes du patronat. FO demande le retrait de la loi Macron et du pacte de responsabilité.

9 avril : grève interprofessionnelle pour la fin de l'austérité

Les organisations syndicales : FO, CGT, FSU, Solidaires appellent à la grève et manifestations. Dans l'Isère les manifestations auront lieu :
.* Grenoble 14h00, place Victor Hugo
(Manifestation jusqu’à la préfecture)

* Nord Isère :
- 15h00, place des Halles à la Tour du Pin (manifestation jusqu’à la sous-préfecture)
- 10h00 place du château à Roussillon, rassemblement

Isère
Les facteurs luttent pour conserver leur pause méridienne

Sur le marché de St-Marcellin, les facteurs informent les usagers.

Depuis plus d’un mois et demi, à l’appel de l’intersyndicale de La Poste, les facteurs sont en grève.
Hier, 24 mars, ils se sont rassemblés pour la 3ème fois devant la direction de La Poste à Grenoble.

Grenoble
Les retraités se mobilisent

Une délégation FO devant la préfecture de l'Isère.

Ils étaient environ 300 retraités à manifester à Grenoble à l’appel des organisations : FO, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, UNRPA, LSR, pour protester contre les conditions de plus en plus difficiles des retraités, que ce soit concernant les pensions, l’accès aux soins...
Le cabinet du préfet a reçu une délégation composée de deux représentants par organisation.

Grenoble Echirolles
Caterpillar, les syndicats demandent un médiateur mais la DIREECTE refuse
Les négociations salariales 2015 chez Caterpillar sont terminées et compte tenu de l’impasse, les syndicats soulignent les conséquences qu’elle peut avoir sur la pérennité du site. C'est pourquoi ils ont sollicités l'intervention d’un médiateur. En vain.

Grenoble, Echirolles
Caterpillar : fin des négociations salariales ?

L'équipe FO de Caterpillar.

Jeudi 5 mars 2015 c'était la dernière réunion des négociations annuelles obligatoires. Pour les non cadres les intentions de la direction était simple : zéro augmentation ! (voir article ci-dessous), la dernière proposition étant de relever la prime de résultat (SPIT) de 3% à 4. Rien d'autre.

Grenoble, Echirolles
Des négociations difficiles chez Caterpillar
Depuis le 27 février, un mouvement de grève dans le cadre des négociations salariales obligatoires a été suivi par une majorité de salariés de Caterpillar, Grenoble et Echirolles. Le mouvement a été suspendu mardi pour permettre les négociations. Les propositions de la direction sont jugées "indécentes" par FO et les autres syndicats.
Syndiquer le contenu